Coeur-de-Dragon

Lieux de rassemblement du clan Coeur de Dragon.
Honneur, solidarité et fraternité sont les valeurs des Coeurs de Dragon.
La générosité de leur Coeur les guide avec leurs amis.
La puissance du Dragon fait trembler leurs ennemis.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oniria
Chef du clan
avatar

Nombre de messages : 9618
Age : 33
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche   Dim 25 Juin - 12:16

Nerwen et Foster étaient à présent seuls dans leur chambre, alors qu'à coté l'enchanteresse s'affairait à sa toilette, le chevalier jusqu'ici vigilent et sur ses gardes semblait enfin reposer son esprit.

S'approchant de la fenêtre pour en refermer les volets, le chevalier contempla le ciel et l'horizon

Pas d'étoiles, le ciel est couvert et l'air est frais le vent se lève ... il y aura de l'orage cette nuit....

Se retournant vers la cheminée et avançant en direction du feu, le chevalier laisse son regard capter par la danse lancinante des flammes

Pour la première fois depuis des jours entiers le chevalier harassé par de nombreuses batailles s'offre le luxe d'un instant de répit et laisse vagabonder son esprit. Puis se laissant basculer en arrière tombe de tout son poids sur le lit grinçant. Contemplant les ombres que le feu produit sur le plafond, Foster sent le sommeil engourdir son corps meurtri par les combats. Résistant dans un ultime effort a l'appel des songes, il jeta sa cape et son épée au coté de son armure de mithril scintillante sur la chaise voisine. Puis se glissant dans les draps en ressentant chaque caresses de la couverture comme autant d'invitations à succomber au repos, Foster se tourna à nouveau vers la chaise apercevant la petite bourse pendant au coté de sa ceinture. Cette bourse même qui a ses yeux contient plus que toutes les richesses et plus que tous les espoirs qu'un roi ne pourra jamais avoir. Le chevalier se rappel les motifs verts et bleutés ainsi que les motifs celtes et les écritures elfiques magiques qui ornent les alliances...

Comment lui dire ? .... Les plus puissants ogres ne me font pas peurs mais lui ouvrir mon coeur me fait trembler. Comprendra t'elle tout l'amour que je lui voue ?...Trop de questions et trop de fatigue...la nuit m'avisera et mes idées seront plus claires aussi bien pour elle que pour moi.

Foster s'abîma dans le monde des songes peu à peu, bientôt Nerwen viendrait à ses cotés, lui caresserait la joue comme à son habitude et se blottirait contre lui, mais en attendant ce moment de bonheur il rêverait de son regard et de son visage angélique...

Nerwen passa sur son visage un linge humide, qui la rafraîchit et la lava des fatigues de ces derniers jours. Elle était heureuse d'avoir retrouvé son bien-aimé, et son coeur bondissait de joie dans sa poitrine.

Elle sortit de sa besace une petite brosse et commença à brosser ses longs cheveux en chantonnant tout bas. Puis, elle fit glisser à ses pieds sa longue robe de mage et se retourna vers le lit.

Elle s'approcha doucement et contempla quelques instants le chevalier endormi. Un sourire attendri lui vint aux lèvres. Qu'il était beau ainsi! Ses cheveux bruns en bataille sur l'oreiller et son doux visage perdu dans un monde de rêves.

Elle s'allongea à ses côtés et lui caressa tendrement la joue. Elle déposa un baiser dans ses cheveux, puis lui murmura "je t'aime" à l'oreille.

Finalement, elle se blottit contre lui et le sommeil l'emporta. Elle se mit à rêver...

Il faisait sombre. Tout était calme. Trop calme. Et soudain, c'était l'enfer. Les bruits de bottes, les hurlements, les flammes qui léchaient les murs. Les soldats tsuchis arrivaient... Et le visage de son frère qui lui criait "Va-t'en! Sauve-toi petite perle!" Puis la course éperdue, affolée... Et le sang, tout ce sang, trop de souffrances et trop de morts...

Nerwen se débattait tant et si bien entre les draps qu'elle finit par tomber du lit. Elle s'éveilla en sursaut, le corps secoué de tremblements, et la sueur collant ses cheveux à son front; Elle se leva et alla se passer de l'eau sur le visage. Ces cauchemars n'en finiraient donc jamais?

Elle revint vers le lit. Foster dormait toujours profondément. Elle le regarda un instant, puis revint s'allonger à ses côtés.

Il s'étonnait parfois qu'elle soit si secrète, qu'elle bâtisse des remparts d'apparente indifférence autour d'elle. Mais savait-il que c'était pour se protéger, et pour le protéger lui? Elle avait vu tous ceux qu'elle aimait mourir et n'avait rien pu faire. A présent, elle avait peur de perdre celui qu'elle aimait plus que tout au monde. Peur que lui aussi soit victime de cette malédiction qui faisait disparaître tous ceux à qui elle s'attachait.

Elle lui caressa doucement les cheveux. A présent c'était différent. Elle était magicienne et pouvait Guérir. Mais on ne guérit pas de la mort. Si Foster disparaissait aussi, les blessures de son coeur ne se refermeraient jamais. Les premières lueurs du jour pointaient à l'horizon. Nerwen n'arrivait plus à dormir. Elle resta immobile, à veiller sur le chevalier endormi...
Revenir en haut Aller en bas
Oniria
Chef du clan
avatar

Nombre de messages : 9618
Age : 33
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche   Dim 25 Juin - 12:28

Ebloui par les rayons du soleil levant qui filtraient au travers des volets, Foster repris peu à peu connaissance. La nuit avait revitalisée son corps devenu trop las à la suite de fulmineux et impitoyables combats. Le guerrier s'étira paresseusement se délectant des bienfaits de sa nuit de sommeil passée aux cotés de sa douce et tendre magicienne. Puis ses premières pensées furent pour son aimée, le chevalier entreprit de la contempler mais il n'eut pas même le temps d'ouvrir les yeux qu'une caresse délicate et tendre vint effleurer son front.

Foster se tourna alors mollement tel un chat vers son aimée et l'enlaça de son bras libre. Sa main se posa sur sa robe de soie, le toucher lui remémora toutes les autres nuits passées ensembles:

Bonjour mon ange, vos songes ont-ils été aussi doux que les miens ?

Foster ne reçu pas de réponse, Nerwen avait le regard pensif. Le chevalier plongea et noya ses pensées dans le bleu des yeux de la guérisseuse, mais Foster ne connaissait que trop bien ce regard, c'était celui qu'elle avait lorsque Nerwen était assiégée par ses démons.
Foster se redressa subitement pour lui faire face et la pris dans ses bras, la magicienne perdue dans ses pensées sombres resta interdite.
Toute cette force, toute cette bravoure, toute cette volonté et lui n'avait jamais pu vaincre les plus profondes terreurs de Nerwen à quoi lui servaient toutes ses qualités s'il ne pouvait que contempler la peine de son amour. Tant de fois il aurait voulu les affronter pour elle, tant de fois il aurait voulu la libérer. Mais...que peut la force et le courage contre les tourments de l'esprit, Nerwen elle seule pouvait puiser en elle la force de vaincre cette malédiction. Réalisant son impuissance le chevalier la serra d'autant plus fort contre son coeur et murmurant tendrement à l'oreille
:

Je te protègerais mon amour, sur mon honneur je te protègerais même s'il me faut défaire le diable en personne.

Foster ému par la peine de Nerwen laissa perler sur la joue une larme qui perla à nouveau sur la robe de soie rosée. Nerwen répondit au chevalier en le serrant à son tour contre son coeur de toutes ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
Oniria
Chef du clan
avatar

Nombre de messages : 9618
Age : 33
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche   Dim 25 Juin - 12:29

Nerwen se serrait contre son chevalier en contenant les larmes qui lui montaient aux yeux. Larmes de joie à savoir tout l'amour que Foster lui portait, mêlées à des larmes de peine en se remémorant ses cauchemars de la nuit.

Pour répondre à ta question, non, mes songes n'ont pas été très doux. Mais je suis heureuse d'avoir pu passer la nuit à tes côtés, et heureuse que nous soyons enfin réunis alors que la guerre ne nous laisse pas de répit. Je sais que tu me protègera toujours, mais tu ne peux me protéger de mes démons intérieurs et c'est moi qui craint de te voir un jour emporté par l'une de ces sanglantes batailles.

Foster ne savait quoi dire ... son coeur se noyait dans un abîme de mélancolie en entendant les paroles résignées de Nerwen. Devrait-il rester planter là à contempler le tourment de Nerwen ? Non il ne pouvait s'y résoudre, lui qui avait toujours été lucide ...cette fois-ci il n'écouterait plus la raison qui l'avait tant de fois privé de la présence de son amour.

Il serra Nerwen dans ses bras comme pour lui dire qu'il avait compris mais en se penchant sur son visage, il découvrit des larmes qui lui rappelait les blessures de ses propres combats. Et c'était bien le cas Nerwen sous ses apparences calmes et derrières un visage angélique cachait des blessures terribles qui ne la laissaient jamais totalement en paix.
Le chevalier se souvint alors du geste des guérisseurs, ces personnes qui savent guérir aussi bien le corps que l'esprit, alors sans véritablement penser à son geste Foster leva la main comme il avait vu faire tant de fois et la posa sur le coeur de Nerwen. Mais la magie n'opéra pas, toute la dévotion et l'amour du monde ne peut remplacer le don de guérison que l'on acquière ou non à la naissance...Foster était juste un guerrier et ce serait ça destinée.


Nerwen reconnu l'imitation maladroite de Foster et compris son geste ce qui lui arracha à la fois de nouvelles larmes d'amour et un sourire. Elle saisit la main de son chevalier et la pressa contre son coeur. Elle contempla le visage de Foster dépité par son échec pourtant prévisible... elle l'embrassa aussi tendrement que longuement. Les yeux clos Foster sentit les battements de Nerwen s'accélérer et s'amplifier, ce qui l'intimida... si elle avait posée sa main sur son coeur elle n'aurait pas manquer de remarquer la réciproque.

Tout deux restèrent blotti l'un contre l'autres comme chats sans qu'aucun d'eux ne pris le risque de briser ce fragile moment de plénitude. Peu à peu, le couple s'assoupi baigné par la tendresse et la chaleur de leur amour.

Foster repris le premier conscience et eu le bonheur de découvrir Nerwen encore rêvante entre ses mains. Il lui chuchota quelques mots d'amour secrets au creux de l'oreille, mais Nerwen était à présent profondément endormie son visage était radieux et empli de joie, de plénitude, de toutes les expressions du bonheur.

Enfin la paix intérieure lui était revenue et elle pu connaître un sommeil tel qu'elle l'avait mérité après tant de voyages. Foster dégagea délicatement sa main de celle de Nerwen pour lui caresser ses cheveux...les traits du visage de la magicienne se relâchèrent un peu lorsque la main du chevalier eu parcouru ses cheveux de soie. Foster se redressa légèrement et déposa sur le front de son amour un doux baiser et retira ses lèvres avec à son tour le visage baigné de bonheur.

Alors que le chevalier éloignait ses lèvres Nerwen eu un soupir léger et bougea presque imperceptiblement...son bras droit passant sous l'épaule de son chevalier se contracta et le ramena contre elle. Foster intimidé ne dit mot, il se laissa faire...son coeur était à jamais conquis.
Revenir en haut Aller en bas
Oniria
Chef du clan
avatar

Nombre de messages : 9618
Age : 33
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche   Dim 25 Juin - 12:30

Nerwen ouvrit les yeux. Ses songes avaient été doux, contrairement aux précédents. Foster la contemplait avec amour. Elle lui sourit sans rien dire.

Nerwen se leva en hâte et se précipita à la fenêtre. Voyant des cavaliers mettre pied à terre, elle sentit les larmes lui venir aux yeux. Elle se blottit dans les bras de Foster et murmura:


Je ne veux pas que tu t'en ailles de nouveau...

Foster enlaça Nerwen avec toute la force de son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Oniria
Chef du clan
avatar

Nombre de messages : 9618
Age : 33
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche   Dim 25 Juin - 12:31

Ce jour là Foster du choisir entre son devoir et son amour, son coeur fut déchiré, il voulait plus que tout au monde rester aux cotés de Nerwen mais pourrait-elle être heureuse dans un monde dévasté ?....
Il lui fallait non seulement affronter la fureur de la guerre et la mort mais il était également condamné à réussir sans quoi il ne reverrait jamais Nerwen.


Nerwen sentit le désespoir lui étreindre le coeur. Foster allait la quitter une fois de plus, et il ne se passerait pas un jour sans qu'elle tremble de peur à l'idée de le perdre à jamais.

Cette guerre n'en finira-t-elle jamais? murmura-t-elle tristement.
Elle savait qu'elle devait également retourner sur le front pour soigner les blessés. Ses talents de guérisseuse étaient indispensables aux combattants, et ses sorts de feu faisaient parfois des dégâts. Mais Foster et elle seraient séparés, encore une fois...
Revenir en haut Aller en bas
Oniria
Chef du clan
avatar

Nombre de messages : 9618
Age : 33
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche   Dim 25 Juin - 12:33

Deux semaines s'étaient écoulées, Foster errait au milieu d'une prairie et répandait sans y prêter attention son sang sur l'herbe verte de la plaine. Titubant et épuisé par la bataille il parvint à s'asseoir maladroitement au pied d'un arbre. Le soleil commençait à descendre, le chevalier s'offrit le luxe d'un repos bien mérité.

Ses pensées étaient naturellement pour Nerwen, la magicienne qu'il aimait tant et qu'il avait du laisser derrière lui si loin. Il sentait l'hiver dans son coeur depuis son départ, il aurait tant aimé pouvoir contempler avec elle ce magnifique soleil couchant, la chaleur de ses bras et le réconfort de son sourire lui manquait tant...

Les souvenirs du calme et de la tendresse de Nerwen avaient pris le pas sur la fureur des combats. Foster se sentait apaisé mais néanmoins ... la sensation de n'être que la moitié de lui même le prenait à la gorge. Le chevalier saisi une bourse qu'il avait caché, et contempla les alliances qu'il avait acheté pour eux. Puis il serra la main et la plaça contre son coeur, le soleil disparu à l'horizon, et Foster s'endormit en songeant aux mots d'amour qu'il aurait pour sa promise si elle était à ses cotés.

Au plus profond de son coeur Foster ressentait le besoin d'être avec Nerwen comme jamais auparavant, la sensation de tristesse de l'éloignement s'était peu à peu transformée en un venin qui distillait ses souffrances dans les veines du chevalier. Le poison était de plus en plus puissant tant et si bien qu'il lui paru que le réconfort de Nerwen lui était désormais vital. Devait-il mourir au combat sans qu'elle sache ...?

Foster ne put se résoudre a ce que le destin leur joue un tel tour. Il prit sa décision, lorsque la bataille se calmera il partira la retrouver, il chevauchera jour et nuit s'il le faut, et la retrouvera, il suivra son coeur ne doutant pas un instant qu'il la mènera à elle.

Mais là encore lui faudra t'il qu'il trouve les mots justes, les mots qui sauront toucher le coeur de la magicienne, il lui avouera son amour profond et indéfectible... un exercice peu évident pour un guerrier revenant du front... et quant à présenter les bagues de fiançailles ....

Foster n'osa même pas imaginer la scène tant son coeur palpita à l'évocation de ce mot. Il remettra son destin aux mains de Nerwen mais au moins elle saurait enfin tout l'amour qui réside au plus profond de son coeur. Pour la première fois Foster avait peur... il ne craignait pas la mort (bien que celle-ci l'aurait séparée de son amour), il n'avait peur d'aucun défi, mais ouvrir son coeur à Nerwen ...(l'émotion le prit à la gorge,...et arrêta de pensée.

La prochaine bataille s'annonçait rude ...il aurait besoin de dominer ses émotions. Il chuchota le regard perdu: "Nerwen.......je t'aime tant...", une larme perla sur sa joue mais celle-ci disparu sous la pluie battante qui accompagnerait son prochain combat. Il failli s'effondrer de chagrin en imaginant qu'il risquait à tout instant de disparaître aux yeux de Nerwen tout comme cette larme, cet perle d'amour perdu dans un océan d'indifférence.
Revenir en haut Aller en bas
Oniria
Chef du clan
avatar

Nombre de messages : 9618
Age : 33
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche   Dim 25 Juin - 12:34

[hrp] ensuite Foster retourne à la taverne, il doit me manquer un post je crois [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Oniria
Chef du clan
avatar

Nombre de messages : 9618
Age : 33
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche   Dim 25 Juin - 12:45

Le chevalier s'apprêtait à se retourner quand il sentit les deux mains les plus chaleureuses et les plus douces qui n'aient jamais enlacées le torse d'un homme. Aussitôt, toutes les peines et les souffrances de ses dernières semaines s'évanouirent, les mains avaient guéri et soigné son coeur, ...des mains de guérisseuse....pensait-il...

Le chevalier ému aux larmes mais affichant un sourire de bonheur pris Nerwen dans ses bras avec une fougue qui surpris celle-ci. Enlacée tendrement dans les bras de Foster Nerwen ne pouvait voir que son sourire, mais sentait sur son front les larmes de joies inonder son visage. Elle posa ses mains magiques et délivreuses de soins sur les épaules de son amour...et redécouvrit les yeux fermés les reliefs de celui qui lui avait tant manqué...ses bras musclés, ses épaules larges et protectrices ses mains puissantes et néanmoins douces et attentionnées...Nerwen fondit à son tour en larme, elle pouvait sentir la fatigue de son chevalier celle d'un homme que les combats et la solitude avait rendu las, mais aussi ses souffrances...

Ils restèrent là seuls heureux de se retrouver à nouveau, la cape de Foster s'était posée sur les épaules de la magicienne leur recréant un univers clos et coloré, une bulle de douceur qui n'appartenait qu'à eux.

Puis Nerwen sans dire un mot posa ses mains avec délicatesse du bout des doigts au centre de son torse puissant afin de sonder son coeur et de découvrir ce qu'il avait enduré. Elle eut le temps de sentir la chaleur d'un coeur palpitant frénétiquement d'amour, d'émotion et...oui elle ressentait de la peur...elle tenta de comprendre d'ou cela lui venait mais Foster lui saisit la main avant que son charme ne pu lui apporter la moindre réponse.

"Foster qu'y a t'il ?" dit-elle d'un ton inquiet
Foster se tut ...le silence se faisait pesant dans le coeur de Nerwen
Puis Foster brisa le silence.


"Nerwen...ma tendre Nerwen...mon aimée....Je crois que ...je ne suis plus le même homme désormais"

Nerwen regardait Foster dans les yeux...le poids du secret devenait insupportable, que voulait-il dire ? Ne l'avait-elle pas assez aimé ? Que s'était-il passé ? Leur amour en était-il sorti grandi ou ...non ce serait trop horrible, la magicienne n'aurait pu supporter une nouvelle cicatrice dans son coeur déjà meurtri par le passé...elle sentait qu'elle en mourrait de chagrin si par malheur l'amour de Foster lui était ôté ce serait la vie elle même qui l'abandonnerait. Que deviendrait-elle? Sans l'amour de Foster nulle espoir, nulle magie, nulle joie. Elle compris que Foster était devenu toute sa vie, toute sa joie et pour la première fois elle le pensa sans honte fort dans son coeur. La voix de Foster mit un terme à l'angoisse naissante de la magicienne.

"Nerwen ...je ne veux plus avoir peur de te quitter quand nous sommes ensembles, en pensant à notre prochaine séparation c'est comme si nous la vivions deux fois. Nerwen, il n'existe aucun mot pour décrire ce que je ressens dans mon coeur..."

Foster submergé par l'émotion se ravisa et se tut à nouveau..

"As-tu réellement le pouvoir de lire dans mon coeur ?"
"Oui c'est un don mais je n'ai pas le droit de l'utiliser, contre la volonté de ceux qui..."
"Alors lis en moi et vois tout ce que tu veux voir, vois comme je t'aime...comme mon amour est beau et profond...je t'invite dans mon jardin secret, mon coeur est à toi."

Foster saisi la main de Nerwen et la pressa contre son coeur. Elle sentit la chaleur de sa peau, puis elle sentit le coeur de Foster s'ouvrir tout entier, elle plongea son regard dans les yeux de Foster à nouveau des larmes perlèrent sur son visage, des larmes d'amour de pureté de sincérité, ...de tout ce que l'amour a de plus beau à offrir. Le coeur de Foster s'ouvrit encore plus et ses pensées y furent comme aspirées ( d'ordinaire il était pénible d'user de ce don mais cette fois ci il agit d'une manière naturelle sans contrainte...l'esprit du chevalier l'invitait en lui).

Ce qu'elle pu y voir ...seul Foster et Nerwen peuvent le savoir puisqu'aucun mots ne peut décrire le monde du coeur...ce fut leur secret leur monde.

Ils en furent néanmoins bouleversés de découvrir ensemble ce monde...sans aucun équivalent.
Tous deux pleuraient des larmes de bonheur.


"Nerwen je voulais te demander..."
Nerwen posa un doigt sur les lèvres de Foster.
"Oui, je veux que tu sois à moi et je veux être à toi pour la vie l'éternité et même au-delà. Je veux t'aimer et te couvrir de bonheur, profiter des fruits de l'amour que nous offre la vie avec toi et toi seul..."

C'état en tout point ce que Foster s'apprêtait à dire:

"Tu ..tu as lu mes pensées ?"
"Oui...mais sans magie...je l'ai lu dans tes yeux, n'as-tu pas lu la même pensée dans les miens ?"

Ils se regardèrent, se sourirent, s'enlacèrent, s'embrassèrent et s'aimèrent pour toujours.

Nerwen , très émue, resta un long instant blottie dans les bras de son chevalier. Lorsqu’elle se dégagea de son étreinte, elle plongea ses yeux clairs dans les yeux sombres de son aimé, et murmura :

Mon cœur est à toi pour toujours. Je serais heureuse d’être ton épouse et de te montrer chaque jour davantage la force de mon amour. Je veux nourrir cette flamme qui unit nos âmes pour la laisser grandir et illuminer nos vies. Je veux protéger cette parcelle d’éternité que je contemple dans tes yeux lorsque tu me regardes. Je veux te rendre heureux et construire autour de notre amour un abri de tendresse et de complicité qui nous protègera toujours…

Une larme d’amour glissa le long de la joue de la magicienne. Elle remettait à présent son destin entre les mains de Foster et son cœur explosait de la joie d’avoir compris à quel point leur amour était fort.

Je t’aime, chuchota-t-elle avant de déposer un baiser sur les lèvres douces de Foster.

Elle lui prit la main et ajouta :

Nous devrions descendre annoncer notre mariage aux autres...

Foster aquiesca et les deux fiancés sortirent de la chambre et allèrent rejoindre la grande salle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre numéro 4, taverne de la Licorne Blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Taverne du Nain Joyeux
» La Taverne
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Collections numérisées d'enluminures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeur-de-Dragon :: Divertissements :: Taverne (RP) :: souvenirs-
Sauter vers: